Qu’est-ce que l’alimentation en eau potable (AEP) ?

L’alimentation en eau potable   en France

A l’échelle nationale, l’alimentation en eau potable   est assurée par plus de 33 000 captages, produisant chaque jour 18,5 millions de m3 d’eau. 96 % des captages AEP puisent dans les eaux souterraines, ce qui représente 2/3 des volumes exploités. Une forte disparité géographique est observée notamment entre les zones de montagne, où plus d’un millier de captages peuvent être dénombrés par département, et les zones de forte densité urbaine, pour lesquelles le nombre de captages est généralement faible. La plupart des captages sont de petite taille : près de 95 % d’entre eux produisent moins de 2000 m3/j et la moitié d’entre eux ne délivre que 2 % de l’ensemble de la production.

Les captages de grande capacité, peu nombreux, assurent une part importante de la production : moins de 2 % des captages (les plus importants) fournissent la moitié des débits nécessaires à la production d’eau potable. Les captages de petite taille sollicitent très généralement les nappes d’eau souterraine  .

Toutes les eaux consommées sont différentes :

Origine des eaux consommées en France -  voir en grand cette image"
Origine des eaux consommées en France

Le bassin Seine-Normandie

Sur le bassin Seine-Normandie, environ 5000 captages d’eaux souterraines sont exploités pour l’AEP, ce qui représente 60 % en volume de l’ensemble de l’AEP. Plusieurs départements du bassin Seine-Normandie sont exclusivement alimentés par des eaux souterraines : Aisne, Aube, Eure, Loiret, Marne  , Meuse, Oise, Seine-Maritime et Yvelines.

Le bassin compte 18,3 millions d’habitants (soit près de 30 % de la population française) sur une surface de 94 500 km2. 55% de la population est en fait concentrée sur seulement 2% du territoire : l’agglomération parisienne, tissu urbain continu de 2000 km2.

D’autres villes concentrent plus de 150 000 habitants comme Rouen, Caen, Le Havre, Reims et Troyes. Pourtant, 90% des 8 720 communes du bassin comptent moins de 2000 habitants. Ce contraste se retrouve dans la très forte variabilité des densités de populations, qui vont de 35 à plus de 20 000 hab/km2, les plus fortes se trouvant le long des cours d’eau. Certaines rivières de faibles débits sont ainsi soumises à de très fortes pressions domestiques, comme les petites rivières d’Ile-de-France telles que l’Orge, l’Yerres…

Le patrimoine d’équipement du bassin est le suivant (données 2010-2011, source   : AESN, Ernst&Young) :

Eau potable
Linéaire des réseaux d’eau potable 138 403 km
Nombre de points d’eau  5 000
Nombre d’usines de production d’eau potable (traitement autre que simple désinfection)  780
Volumes produits 1 100 millions de m3

Les étapes de la production d’eau potable

Les étapes de production d’eau potable sont détaillées sur le site de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et le site du Ministère en charge de la Santé.

Ces étapes sont gérés par différents acteurs dans le domaine de l’eau.

Revenir en haut