Usages domestiques dans le bassin Seine-Normandie

Sur les 33,4 milliards de m3 d’eau prélevés en France métropolitaine en 2009, 5,5 milliards de m3 (soit 17% du total prélevé) ont été consacrés à la distribution d’eau potable (données : Agences de l’eau – SOeS, 2012).

Constituent un usage domestique de l’eau, au sens de l’article L. 214-2, les prélèvements et les rejets destinés exclusivement à la satisfaction des besoins des personnes physiques propriétaires ou locataires des installations et de ceux des personnes résidant habituellement sous leur toit, dans les limites des quantités d’eau nécessaires à l’alimentation humaine, aux soins d’hygiène, au lavage et aux productions végétales ou animales réservées à la consommation familiale de ces personnes. En tout état de cause, est assimilé à un usage domestique de l’eau tout prélèvement inférieur ou égal à 1 000 m3 d’eau par an, qu’il soit effectué par une personne physique ou une personne morale et qu’il le soit au moyen d’une seule installation ou de plusieurs (Définition du Ministère de l’Ecologie, 2011).

Aujourd’hui, chaque Français utilise en moyenne 151 litres d’eau par jour dans sa vie quotidienne, contre 165 litres par jour en 2004, soit une diminution de plus de 2% par an (SOeS – SSP-Agreste, enquête eau 2008).

Mais à ce chiffre, il faut ajouter l’ensemble des utilisations collectives : écoles, hôpitaux, lavage des rues, arrosage des espaces verts, utilisations dans le cadre du travail. Ainsi, chacun utiliserait en moyenne 200 litres d’eau par jour. 93 % de l’eau que nous utilisons à la maison sont dédiés à l’hygiène et au nettoyage et 7% à l’alimentation (Centre d’information sur l’eau, 2013).

Pour en savoir plus

Revenir en haut

Usage domestique