Cartographie préliminaire à la mise en place du réseau de suivi des produits phytosanitaires dans les eaux en Bourgogne

Sur l’ex-région Bourgogne, les produits phytosanitaires sont un des facteurs prépondérants de la contamination des eaux souterraines   et de surface du fait de la large distribution géographique de leur utilisation.
Les Agences de l’Eau, le ministère de la Santé ainsi que le ministère de l’Aménagement du Territoire ont donc décidé, par l’intermédiaire de cette étude, de renforcer le réseau de mesure et ainsi le suivi de la qualité des eaux souterraines   et de surface pour ces produits. Elle a pour objectif de mettre en place un réseau de surveillance des pesticides à l’échelle régionale.
Partenaires -  voir en grand cette image
La représentation cartographique qui en découle repose sur la définition de l’aléa de pollution potentielle des eaux souterraines   et de surface et non sur celle du risque de pollution.
Les résultats de l’étude sont :

  • La carte régionale de la vulnérabilité intrinsèque, c’est-à-dire la vulnérabilité due aux seuls facteurs naturels, des eaux souterraines   à partir des données géologiques et hydrogéologiques disponibles sur la région présentant 3 classes de vulnérabilité :
    • Classe 1 : vulnérabilité très forte : les pollutions potentielles arrivent rapidement dans la nappe (quelques heures à quelques jours tout au plus),
    • Classe2 : vulnérabilité forte à moyenne : la pollution potentielle peuvent, très localement, parvenir rapidement dans la nappe, cependant, le plus souvent des freins existent (petit niveaux marneux ou argileux)
    • Classe 3 : vulnérabilité moyenne à faible : les nappes d’eau souterraine sont protégées des pollutions par des niveaux argileux quasi-continus.
      Vulnérabilité intrinsèque des eaux souterraines en Bourgogne (JAUFFRET.D. et al., 2001)"
      Vulnérabilité intrinsèque des eaux souterraines en Bourgogne (JAUFFRET.D. et al., 2001)
  • La mise en évidence des différentes zones d’aléa de pollution des eaux, tant souterraines que de surface, par les produits phytosanitaires d’origine agricole ;
    Aléa de pollution des eaux souterraines par les produits phytosanitaires d'origine agricole (JAUFFRET.D. et al., 2001)"
    Aléa de pollution des eaux souterraines par les produits phytosanitaires d’origine agricole (JAUFFRET.D. et al., 2001)


    Aléa de pollution des eaux de surface par les produits phytosanitaires d'origine agricole (JAUFFRET.D. et al., 2001)"
    Aléa de pollution des eaux de surface par les produits phytosanitaires d’origine agricole (JAUFFRET.D. et al., 2001)
  • L’aptitude au ruissellement : Ce critère a été déterminé selon 4 facteurs (la pente, l’occupation du sol, la lithologie et la densité de drainage). Grâce à ce critère, on peut remarquer que les zones préférentielles de ruissellement pour la Bourgogne correspondent :
    • Aux zones de pentes relativement importantes (Morvan)
    • Aux zone présentant une lithologie peu perméable (Argiles, marnes,…),
    • Aux zones urbanisée fortement étanchéifiées.
      Aptitude au ruissellement (JAUFFRET.D. et al., 2001)"
      Aptitude au ruissellement (JAUFFRET.D. et al., 2001)
  • La détermination des secteurs prioritaires pour l’implantation des points du futur réseau régional de surveillance (les cartes produites sont disponibles dans les annexes de l’étude).
    Carte de localisation des points proposés pour le suivi des produits phytosanitaires dans les eaux souterraines en Bourgogne (JAUFFRET.D. et al., 2001)"
    Carte de localisation des points proposés pour le suivi des produits phytosanitaires dans les eaux souterraines en Bourgogne (JAUFFRET.D. et al., 2001)

    Ils permettront également, par l’intermédiaire des nombreuses cartes produites, de contribuer à l’interprétation des résultats des analyses et de vérifier si la méthodologie, en matière de systèmes culturaux pénalisants, par exemple, ou de vulnérabilité des aquifères, est conforme aux résultats.
    L’étude a également mis en évidence qu’en Bourgogne, si l’aléa des eaux de surface est modéré, il n’en est pas de même pour l’aléa des eaux souterraines   qui, au contraire, est important sur une grande partie de la région du fait de systèmes culturaux pénalisants implantés le plus souvent sur des zones de forte vulnérabilité des eaux souterraines  , notamment dans l’Yonne et en Côte d’Or.

Pour sa réalisation, à l’aide d’un système d’information géographique (SIG), ce travail offre pour l’ensemble de la région, grâce aux cartes d’aléa de pollution et aux cartes intermédiaires produites, une synthèse touchant les niveaux d’informations qui pourront être rapidement intégrés à d’autres synthèses. Ainsi, outre son objectif principal, la mise en place d’un réseau régional de suivi des produits phytosanitaires, dans les eaux souterraines   et les eaux de surface, le travail produit, le travail produit peut être utilisé en tant que niveau d’informations SIG dans le cadre d’autres études. Il peut constituer un des volets d’un système de gestion des eaux.

Bibliographie

JAUFFRET.D., DESPRATS.J.F., MARTELAT.A., GARNIER.J.N., JOANNON.G., GRENIER.S., PAPUT.M.C., CREUZOT.G., VIPREY.F. (2001) - Cartographie préliminaire à la mise en place du réseau de suivi des produits phytosanitaires dans les eaux en région Bourgogne. BRGM/RP-50571-FR-120 p. 6 pht.

P.S.

Des données récentes, notamment sur l’évolution de l’usage des sols depuis 2001, doivent inciter à considérer avec prudence les cartes d’aléas ; par contre, les cartes de vulnérabilité intrinsèque des eaux souterraines et de sensibilité au ruissellement restent d’actualité, avec des évolutions à la marge liées à l’urbanisation, à certaines modifications locales profondes du couvert végétal….

Revenir en haut