Qu’est-ce qu’une source ?

Les nappes possèdent différents types d’exutoires naturels aussi appelés sources.

Les sources de déversement naissent du recoupement entre le mur d’un aquifère   (sa limite inférieure imperméable) et la surface du sol (surface topographique). Les sources d’émergence sont formées par le recoupement de l’aquifère   et la surface topographique. Enfin, les sources issues de fractures se forment à l’intersection entre des fractures en contact avec une formation aquifère   et la surface topographique (Castany, Mégnien et al., 1974).

La figure ci-dessous représente ces différents types de source  . On peut également noter l’existence de sources karstiques résultant de l’arrivée en surface d’un conduit karstique (les vides karstiques sont des vides issus de la dissolution des roches carbonatées), ou encore de source   artésiennes, qui correspondent à la sortie de l’eau d’une nappe captive   (donc sous pression) vers l’extérieur.

Schéma représentant les différents types de sources (d'après INP-ENSEEIHT, 2005) -  voir en grand cette image"
Schéma représentant les différents types de sources (d’après INP-ENSEEIHT, 2005)

Ces sources ont souvent été aménagées, depuis plusieurs dizaines d’années voire plusieurs siècles, en lavoirs, piscicultures, cressonnières ou pour alimenter les villes proches en eau potable (Thomas, 2012).

Revenir en haut