Qu’est ce qu’une MESO ?

Les masses d’eau souterraines… en bref

La Directive Cadre introduit la notion de « masses d’eaux souterraines » qu’elle définit comme « un volume distinct d’eau souterraine   à l’intérieur d’un ou de plusieurs aquifères » (article 5 et Annexe II) ; un aquifère   représentant « une ou plusieurs couches souterraines de roches ou d’autres couches géologiques d’une porosité   et d’une perméabilité   suffisantes pour permettre soit un courant significatif d’eau souterraine  , soit le captage de quantités importantes d’eau souterraine   ».

Pour faciliter l’identification et la délimitation des masses d’eau souterraines, un guide méthodologique (rapport RP-52266-FR) a été réalisé par le BRGM en 2003 puis mis à jour en 2006 (rapport RP-54605-FR).

L’établissement de fiches détaillées par masse d’eau   ont également fait l’objet d’un guide méthodologique de « caractérisation initiale des masses d’eau souterraine   » en 2003.

Ces fiches décrivent chaque masse d’eau   de façon détaillée et comprennent :

  • l’identification et la localisation géographique de la masse d’eau  
  • ses caractéristiques intrinsèques (sous-sol, sols, connexions avec les cours d’eau et les zones humides…)
  • les pressions observée sur la masse d’eau   (occupation du sol, surplus de nitrates, pollutions avérées, captages, recharge artificielle…)
  • l’état des milieux (réseaux de surveillance, état quantitatif et chimique…)
  • l’évaluation du risque sur la masse d’eau   (quantitatif et chimique)

Dans la conception du SIG de la version 1 du référentiel cartographique national des masses d’eau souterraine  , il n’y a pas d’échelle verticale des masses d’eau souterraine  . Toutefois la dimension verticale est assurée par l’ordre de superposition des polygones représentant l’extension spatiale des masses d’eau souterraine  . Cet ordre de superposition ou niveau est indépendant de toute notion de profondeur.

Le niveau 1 est attribué à tout ou partie de la 1ère masse d’eau   rencontrée depuis la surface, le niveau 2 est attribué à la partie d’une masse d’eau souterraine   sous recouvrement d’une masse d’eau   de niveau 1, etc… Comme l’illustre la figure ci-dessous, une même masse d’eau   peut donc avoir, selon sa position géographique, des ordres de superposition différents.

Niveaux relatifs des masses d'eaux du bassin Seine-Normandie (BRGM) - PNG - 101.1 ko
Niveaux relatifs des masses d’eaux du bassin Seine-Normandie (BRGM)

Revenir en haut

Référentiel des masses d’eau souterraine (MESO)