Qu’est ce qu’une MESO ?

Les masses d’eau souterraines… en bref

La Directive Cadre introduit la notion de « masses d’eaux souterraines   » qu’elle définit comme « un volume distinct d’eau souterraine à l’intérieur d’un ou de plusieurs aquifères » (article 5 et Annexe II) ; un aquifère   représentant « une ou plusieurs couches souterraines de roches ou d’autres couches géologiques d’une porosité   et d’une perméabilité   suffisantes pour permettre soit un courant significatif d’eau souterraine, soit le captage   de quantités importantes d’eau souterraine ».

Pour faciliter l’identification et la délimitation des masses d’eau souterraines, un guide méthodologique (rapport RP-52266-FR) a été réalisé par le BRGM en 2003 puis mis à jour en 2006 (rapport RP-54605-FR).

L’établissement de fiches détaillées par masse d’eau   ont également fait l’objet d’un guide méthodologique de « caractérisation initiale des masses d’eau souterraine   » en 2003.

Ces fiches décrivent chaque masse d’eau   de façon détaillée et comprennent :

  • l’identification et la localisation géographique de la masse d’eau  
  • ses caractéristiques intrinsèques (sous-sol, sols, connexions avec les cours d’eau et les zones humides…)
  • les pressions observée sur la masse d’eau   (occupation du sol, surplus de nitrates  , pollutions avérées, captages, recharge   artificielle…)
  • l’état des milieux (réseaux de surveillance, état quantitatif et chimique…)
  • l’évaluation du risque sur la masse d’eau   (quantitatif et chimique)

Dans la conception du SIG de la version 1 du référentiel cartographique national des masses d’eau souterraine  , il n’y a pas d’échelle verticale des masses d’eau souterraine  . Toutefois la dimension verticale est assurée par l’ordre de superposition des polygones représentant l’extension spatiale des masses d’eau souterraine  . Cet ordre de superposition ou niveau est indépendant de toute notion de profondeur.

Le niveau 1 est attribué à tout ou partie de la 1ère masse d’eau   rencontrée depuis la surface, le niveau 2 est attribué à la partie d’une masse d’eau   souterraine sous recouvrement d’une masse d’eau   de niveau 1, etc… Comme l’illustre la figure ci-dessous, une même masse d’eau   peut donc avoir, selon sa position géographique, des ordres de superposition différents.

Niveaux relatifs des masses d'eaux du bassin Seine-Normandie (BRGM) - PNG - 101.1 ko
Niveaux relatifs des masses d’eaux du bassin Seine-Normandie (BRGM)

Revenir en haut

Référentiel des masses d’eau souterraine (MESO)