Atlas géothermiques régionaux du bassin Seine-Normandie

En France, plusieurs régions ont réalisé un atlas du potentiel géothermique des aquifères superficiels et profonds disponible via l’espace cartographique du site Internet « Géothermie  -Perspectives »

Cet outil d’aide à la décision est destiné aux particuliers, aux maîtres d’œuvre (bureaux d’études, architectes,…), aux maîtres d’ouvrage et décideurs des collectivités territoriales, afin qu’ils puissent déterminer la possibilité d’utiliser la géothermie   lors d’un choix énergétique.

Afin d’évaluer sur les territoires concernés les potentialités que représentent les ressources géothermales des aquifères superficiels et profonds, le BRGM a réalisé, en partenariat avec les DREAL et l’ADEME, des atlas du potentiel disponible via le site www.geothermie-perspectives.fr.

Dans le bassin Seine-Normandie, les territoires concernés sont : Picardie, Champagne-Ardennes, Ile-de-France, Centre et Lorraine.

Ces atlas comportent des informations d’ordre hydrogéologique (aquifère  (s) concerné(s), gamme de débit   exploitable, profondeur de l’aquifère  ) mais également, pour la Picardie, les contraintes géologiques (cavités souterraines, karsts, présence de gypse, etc) et hydrogéologiques (périmètres de protection de captage   d’eau, …).

Les études réalisées à l’échelle régionale ont pour objectif d’apprécier l’intérêt de mettre en place un projet de géothermie   très basse énergie sur nappe, mais n’a pas vocation à se substituer aux études de faisabilité à réaliser à la parcelle, préalablement à tout projet.

Les paramètres pris en compte pour l’analyse multicritères sur les aquifères superficiels concernent la profondeur d’accès à la ressource, la productivité (ou débit   exploitable) et la température de l’aquifère  . Le croisement cartographique des résultats obtenus pour chaque critère aboutit à la fourniture d’une carte d’exploitabilité pour chacun des aquifères étudiés sur l’ensemble de la région concernée. L’objectif est de fournir, de façon cartographique, la productivité des aquifères disponibles au droit du projet géothermique potentiel et de caractériser l’aquifère   ayant le meilleur potentiel géothermique, tant sur le plan technique (puissance disponible en terme de débits et température) qu’économique (la profondeur de l’aquifère   a des conséquences immédiates sur le coût des forages et donc du projet).

Les informations cartographiques issues de ces travaux ne peuvent ni ne doivent en aucun cas remplacer l’étude de faisabilité réalisée par des bureaux d’études compétents.

Revenir en haut