Contexte géologique du Bassin Parisien

La géologie du Bassin Parisien

Le Bassin Parisien forme une vaste dépression occupée dans le passé par des mers peu profondes et des lacs. Il a pour origine la fracturation, le basculement et l’affaissement du soubassement de la région.

Au fil du temps, des sables et des argiles, issus de l’érosion des reliefs alentours, ainsi que des calcaires d’origine biologique, se sont accumulés en couches successives pour combler ce bassin au fur et à mesure qu’il s’enfonçait.

Les sédiments empilés forment une succession de couches géologiques. La structure géologique du bassin sédimentaire   peut être comparée à un empilement « d’assiettes creuses », les couches les plus récentes correspondent à la zone centrale (ère Tertiaire), les plus anciennes aux assises extérieures (ère Secondaire).

C’est au sein de cet ensemble de terrains sédimentaires qu’est localisé l’essentiel des ressources en eau.

Carte géologique simplifiée du Bassin Parisien (Mégnien C., 1980) -  voir en grand cette image"
Carte géologique simplifiée du Bassin Parisien (Mégnien C., 1980)


Coupe géologique simplifiée (AB) orientée ONO/ESE du Bassin Parisien (Perrodon A., 1990 ) -  voir en grand cette image"
Coupe géologique simplifiée (AB) orientée ONO/ESE du Bassin Parisien (Perrodon A., 1990 )

Pour en savoir plus :

  • Bibliographie : La bibliographie spécifique sur le Bassin Parisien est consultable sur l’espace Bibliographie du SIGES.

Revenir en haut