Karst en territoire bas-normand

La karstification se fait par dissolution des roches carbonatées ou sulfatées au contact de l’eau. Les aquifères karstiques résultent d’un processus complexe de karstification et d’évolution au cours du temps. En territoire de Basse-Normandie, de nombreux phénomènes karstiques ont été identifiés, parmi eux les spectaculaires pertes des Fosses Soucy, qui ressurgissent sur le platier rocheux de Port-en-Bessin à marée basse.

Karst en Basse-Normandie

Le mot karst vient du mot slovène « kras » et désigne une région située au nord-est de la mer Adriatique où le plateau calcaire   présente une morphologie particulière comprenant des cavités et un système de circulation d’eau souterraine.

Un hydrogéologue, M. Gèze, proposa une définition du karst, en 1973 : « région constituée par des roches carbonatées compactes et solubles, dans lesquelles apparaissent des formes superficielles (exokarstiques) et souterraines (endokarstiques) caractéristiques. »

Les réservoirs aquifères de Basse-Normandie présentent localement ce type de caractéristiques marqueurs de la présence de karst. Des phénomènes karstiques ont été identifiés au sein des formations suivantes, de la plus ancienne à la plus récente (Fiche BDLISA, 2012) :

  • Calcaire   de La Meauffe, dont l’attribution stratigraphique reste très discutée, allant du Briovérien inférieur (hypothèse la plus probable) jusqu’au Carbonifère (Arnaud, 2007 et APGN, 2014)
  • Formation des schistes et calcaires du Cambrien
  • Calcaires de Montmartin-sur-Mer, Viséen
  • Calcaire   à spongiaires, Bajocien
  • Calcaire   Bathonien
  • Argile   à silex, Bathonien
  • Calcaire   Oxfordien
  • Glauconie de base, Cénomanien

Plusieurs systèmes karstiques correspondant à certaines formations citées ci-dessus ont été étudiés (Fiche BDLISA, 2012), parmi eux :

  • Le système karstique de l’Aure Le réseau karstique constitue un système développé au quaternaire dans les formations calcaires du Bajocien. En période d’étiage, le cours d’eau de l’Aure disparaît dans les pertes, s’écoulant ainsi dans un réseau souterrain. En période de crue  , les conduits souterrains sont saturés, ainsi une partie du cours d’eau s’écoule en surface. (Leboulanger, 1986 ; Mathieu, 1997 ; APGN, 2010)
  • Le système karstique de l’Orbiquet L’Orbiquet est le principal affluent de la Touques. Il draine un plateau crayeux recouvert d’argile   à silex. Le système présente des pertes temporaires (Douet Arthus, ruisseau du grand fossé), des émergences karstiques (dont l’Orbiquet à la Folletière Abenon). Le paysage de ce secteur est parsemé de dolines karstiques, qui sont des dépressions topographiques par lesquelles l’eau de ruissellement rejoint directement les conduits de l’aquifère   karstique. Il existe un grand nombre de cavités anthropiques (carrières souterraines et marnières) (Leblanc, 1998). La station hydrométrique (I1103010) de l’Orbiquet à Beuvillers suivi par la DREAL Basse-Normandie témoigne d’un débit   moyen interannuel de 2,789 m3/s. Rapporté à la surface du bassin versant   associé à la station, cela représente un débit   spécifique de 8,5 l/s/km2.

Nous pouvons citer encore le système karstique de la Charentonne et du Guiel (Stollsteiner, 2007) et le système karstique du massif d’Ecouves (Fiche BDLISA, 2012).

Entité BDLISA

Dans BD-LISA, une entité « karst » a été découpée en Basse-Normandie. Les connaissances locales ont permis d’y associer deux entités BDLISA (Fiche BDLISA, 2012) :

  • karst actif : cette entité comprend les secteurs au niveau desquels des études (notamment de traçage) ont été menées et ont mis en évidence l’activité du karst (Figure 1) :
    • Le système karstique du Massif d’Ecouves
    • Le système karstique de l’Aure
    • Le système karstique de l’Orbiquet
    • Le système karstique de la Charentonne et du Guiel
  • karst inactif ou actuellement indéterminé : cette entité correspond aux secteurs décrits dans les notices des cartes géologiques au 1/50000, au niveau desquels la présence de karst est reconnue (Figure 1) :
    • Le système karstique inactif ou actuellement indéterminé du Paléozoïque
    • Le système karstique inactif ou actuellement indéterminé du Jurassique
    • Le système karstique inactif ou actuellement indéterminé du Cénomanien au Sénonien
Figure 1 : Entité BDLISA - Karst en Basse-Normandie (BRGM) -  voir en grand cette image"
Figure 1 : Entité BDLISA - Karst en Basse-Normandie (BRGM)

Pour en savoir plus : quelques références bibliographiques

  • Arnaud L et Courtois N. (2007) – Potentiel aquifère des Calcaires de la Meauffe (Manche). Avis du BRGM. Rapport final BRGM/RP-56359-FR. 37p.
  • Association du patrimoine géologique de Normandie (2014) – Fiche de l’inventaire du patrimoine géologique (IPGN), Calcaires de la Meauffe. Site BNO0145. DREAL Basse-Normandie. 9p. [En ligne], disponible sur l’espace cartographique de la DREAL, CARMEN Basse-Normandie.
  • Association du patrimoine géologique de Normandie (2010) – Fiche de l’inventaire du patrimoine géologique (IPGN), Système karstique des pertes de l’Aure. Site BNO0332. DREAL Basse-Normandie. 9p. [En ligne], disponible sur l’espace cartographique de la DREAL, CARMEN Basse-Normandie.
  • BRGM (2012), Fiche descriptive des entités BD-LISA – Définition de la surcouche Karst en Normandie, 14p. [en ligne], disponible sur : http://sigessn.brgm.fr/files/FichesBDLISA/Fiches_surcouches/Fiche_surcouche_karst_Normandie.pdf
  • Dörfliger N. (2010) – Guide méthodologique, les outils de l’hydrogéologie karstique pour la caractérisation de la structure et du fonctionnement des systèmes karstiques et l’évaluation de la ressource. Rapport BRGM/RP-58237-FR. 246p.
  • Gèze B. (1973) - Lexique des termes français de spéléologie physique et de karstologie. Ann. Spéléol., 28, 1, p.1-20
  • Leblanc M (1998) – Le système karstique de l’Orbiquet. DIREN de Basse-Normandie. 98p.
  • Leboulanger T. (1986) – Nouvelles données sur le système karstique littoral des pertes de l’Aure (Bessin, Calvados, France) – Bilan des campagnes 1981-1985. Actes du XIIe Congrès régional de spéléologie de Normandie Evreux. Bulletin du comité régional de spéléologie de Normandie 2e trimestre 1987 – ISSN 0224 1749. p75 à 97.
  • Mathieu F., Miehe J.M. (1997), Reconnaissance par géophysique d’un réseau karstique à Port-en-Bessin (Calvados). Rapport BRGM/RR-39821-FR. 23p.
  • Stollsteiner P. (2007) – Etat de la connaissance sur le réseau karstique du bassin versant du Guiel (Orne). Rapport final BRGM/RP-55398-FR. 26p.

Revenir en haut

Karst en territoire bas-normand

  • Cible : Grand PublicCible : Expert Karst en territoire bas-normand