Traçages hydrogéologiques

Le traçage des eaux souterraine : un outil d’aide à la compréhension des écoulements souterrains

D’après le dictionnaire français d’hydrogéologie   (G. Castany et J. Margat, 1977), c’est une « procédure expérimentale visant à rendre apparent et observable le déplacement réel de l’eau souterraine dans un aquifère   suivant une (ou des) trajectoire(s) définie(s) entre un point d’origine et un ou plusieurs points de détection, au moyen de traceur artificiel marquant l’eau ».

Les tests de traçage artificiel, mise en œuvre pour aider à résoudre des problèmes hydrogéologiques, est une pratique courante dans les études hydrogéologiques. Ces tests étaient initialement utilisés pour mettre en évidence des relations entre différents points d’une nappe ou d’un réseau karstique, pour déterminer la direction ou la vitesse d’écoulement ainsi que le temps de résidence. Cet outil est plus en plus utilisés dans le cadre des sites et sols pollués où il est utilisés pour représenter le transport, la dispersion ou le retard d’une substance polluante.

Les opérations de traçage consistent à injecter dans l’eau un produit qui n’y est pas naturellement présent et à la rechercher en aval, dans les eaux d’une source  , d’une rivière, d’un forage   ou d’un puits  .

Cette rubrique rassemble des informations sur les traçages hydrogéologiques pour le bassin Seine-Normandie – Direction Territoriale Seine-Amont. Elle présente les résultats d’un inventaire de 2015/2016, réalisé par l’Agence par le dépouillement de rapports d’étude en leur possession sur le territoire Seine-Amont.

Revenir en haut