Bulletin de situation hydrologique du bassin Seine-Normandie de l’année 2016

Le bulletin de situation hydrologique du bassin Seine-Normandie de l’année 2016 est maintenant accessible sur le SIGES Seine-Normandie.

Ce bulletin est téléchargeable dans la rubrique dédiée « Bulletins de situation de nappes »

Synthèse de l’année 2016

La situation générale de l’année 2016 est conforme aux normales, tant d’un point de vue cumul de précipitations  , niveau moyen des nappes et débits des cours d’eau, à l’échelle du bassin Seine-Normandie. Cependant, cette moyenne cache des disparités spatiales et temporelles remarquables. En particulier, la crue   exceptionnelle de mai-juin 2016 influence notablement la situation du centre du bassin.

Le cumul de précipitations   sur l’année 2016, à l’échelle du bassin Seine-Normandie, est conforme à la normale annuelle (de 1981-2010), mais un cinquième du bassin accuse un déficit de 9 à 23 % (notamment en bordure Est et Ouest du bassin) et un cinquième du bassin un excédent de 9 à 25 % (notamment en partie centrale du bassin).

Suite à une vidange tardive des nappes et un étiage marqué des cours d’eau en fin d’année 2015, la recharge   des nappes du bassin débute en début d’année 2016 et les débits des cours d’eau connaissent une amélioration constante. Les lacs-réservoirs ont enregistré un déficit de remplissage début janvier 2016 qui n’avait jamais été atteint à cette période de l’année. Ce retard est cependant rattrapé rapidement début 2016.

Les épisodes pluvieux exceptionnels de mai-juin 2016 permettent aux nappes réactives d’avoir une recharge   tardive exceptionnelle, et de revenir à une situation de niveau moyen proche, voire supérieur à la normale. On note début juin une crue   exceptionnelle surtout sur les bassins du Loing et en Île-de-France. La crue   a dépassé celle de 1910 à l’amont du Loing et sa période de retour se situe entre 15 et 30 ans sur la Seine en Île-de-France. En amont des quatre lacs-réservoirs, les débits enregistrés ont un temps de retour de 2 à 5 ans en moyenne. A l’issue de cet épisode de crue  , les lacs-réservoirs enregistrent un remplissage proche de 95 % du volume global.
L’Observatoire national des étiages (ONDE) montre que plus de 99 % des stations observées sur le bassin présentent un écoulement visible en mai et en juin 2016.

En fin d’année 2016, la situation se dégrade légèrement. Le niveau moyen des nappes est globalement en-dessous des normales de saison, excepté sur les nappes du centre du bassin pour lesquelles les niveaux restent comparables aux normales de décembre, voire au-dessus. La situation des cours d’eau de décembre 2016 est déficitaire, comme à la fin 2015, sur l’ensemble du bassin, notamment en Normandie. Le soutien d’étiage par les lacs-réservoirs a été prolongé jusqu’au 15 novembre. Au cours du mois de décembre, la situation de pluviométrie déficitaire et les faibles débits enregistrés en rivière entrainent un déficit de remplissage significatif dans les ouvrages.

Revenir en haut

Actualités